Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 16:39

Avoir la chance de découvrir un beau fossile en place et de surcroit intacte et propre peut parfois arriver... Certes, mais même si cela est toujours possible, dans la plus part des cas ce n'est qu'après un long et savant nettoyage que ce témoignage des temps passés révélera toute sa beauté...

A l'occasion de promenades en nature ou de prospections plus orientées, pour peu que vous ayez un oeil un peu exercé, vous remarquerez peut-être en cheminant le long des affleurements rocheux, un indice laissant supposer la présence d'un fossile remarquable encore tout ou presque prisonnier de la pierre où les âges l'ont conservé... Il est tellement facile, à contrario, de passer à coté d'une belle pièce, sans la remarquée tant la roche sait garder pour elle ces témoignages de la vie d'antan.

Là, la réflexion s'impose afin de mettre en oeuvre, ou pas, les moyens de prélever (en site autorisé s'entend) le fossile sans prendre de risque pour ce dernier, ni bien sûr en prendre pour soit même. Si les conditions d'extraction sont satisfaisantes, dégager l'objet de notre convoitise n'est que la toute première étape de notre travail. 

Il est important, ce faisant, de documenter l'action de prélèvement en notant précisément le lieu, la couche (ou âge) et date du dit prélèvement, car ces données sont importantes pour le classement et le référencement dans le temps du fossile. Si par exemple, on perd l'information du lieu de la découverte, il n'y aura presque aucun moyen pour les générations de paléontologues professionnels ou amateurs à venir, de retrouver, à postériori, avec certitude le lieu de prélèvement du fossile qui perdra ainsi beaucoup de son intérêt scientifique.

Une fois le fossile dégagé de la couche maîtresse ou du rocher, le dégagement et le nettoyage commence, et c'est très souvent des heures d'un travail délicat et minutieux qui attendent le chercheur... Plusieurs options s'offrent alors à lui: un dégagement par voie chimique (action des acides et de différents produits chimiques dont la manipulation demande des capacités et des connaissances particulières). Certaines erreurs de dosage ou de produit ayant conduit à de fortes détériorations ou même à l'anéantissement de pièces, voire à des accidents personnels. L'autre voie consistant en un dégagement mécanique ayant pour but d'éliminer les restes de roche mère (calcaires ou shistes) recouvrant encore tout ou partie du fossile. 

 

 

fossile d'ammonite après extraction

fossile d'ammonite après extraction

première phase de dégement mécanique: le détourage

première phase de dégement mécanique: le détourage

fin du détourage

fin du détourage

dégagement des tours internes de l'ammonite

dégagement des tours internes de l'ammonite

finition... et présentation d'une PERISPHINCTES ATHELA de l'oxfordien supérieur (Jurassique - 120MA) découverte en Aout 2016 dans le haut jura.

finition... et présentation d'une PERISPHINCTES ATHELA de l'oxfordien supérieur (Jurassique - 120MA) découverte en Aout 2016 dans le haut jura.

Pour ces dégagements, tout un panel d'outils peut être mis en oeuvre. Du ciseau à froid, au petits burins, aux pointes d'aciers, percuteurs pneumatiques en passant par les fins outils de dentiste, tout peut-être utilisé pourvu que le résultat final soit à la hauteur du résultat escompté.

Dans la majorité des cas, les magnifiques fossiles que vous découvrez dans les musées ou les collections d'amateurs avertis ont subi  ces  traitements. Vous regarderez désormais, j'en suis sûr, d'un oeil neuf ces magnifiques pierres, minérales ou paléontologiques, et vous apprécierez d'autant plus les heures et les heures de travail passées à révéler toute leur beauté et leur spécificité...

Erphy 03.2017 

Partager cet article

Repost 0
Published by philipperenaud-creations
commenter cet article

commentaires