Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 10:00

Avec le printemps qui pointe le bout de son nez, le collectionneur trépigne d'impatience à l'idée de ce rendre à nouveau sur le terrain. L'appel de la nature renaissante se fait chaque jour plus fort... Alors, pourquoi résister? Les rayons d'un soleil de plus en plus vaillant encouragent le chercheur à reprendre le chemin bucolique des gisements...

C'est ainsi que, nous voulant pas déroger à la règle, nous sommes partis ma femme et moi, nous aussi prospecter. Et, les premières découvertes de l'année ne tardèrent pas à venir enrichir notre collection ainsi toujours vivante...

Et voilà qu'au détour d'un ruisseau ou d'un tas de cailloux oublié par le temps, fossiles ou cristaux retrouvèrent la lumière chaude de ce printemps riche en promesses...

 

Je progresse lentement, les pieds dans l'eau encore froide et courante du petit ruisseau encore grossi par la fonte, plus haut, des dernières plaques de neige s'accrochant sans espoir de survie aux pentes du massif... Je scrute, pas après pas, le fond de l'onde et les berges marneuses, quand, soudain, là, à quelques dizaines de centimètres de profondeur, sous une souche empiétant sur le courant, une forme familière arrête mon regard. C'est une forme ronde et ondulée qui se détache légèrement du gris uniforme d'une dalle de "bed-rock". Je tends la main vers l'objet de ma quête... Mon Dieu ce que l'eau est froide!... Ma main et mes doigts change instantanément de couleur et virent au rouge. Faisant fi de la température, je m'enfonce encore un peu plus bas dans cette eau. Je touche cette pierre. Elle bouge. Elle se décolle sans difficulté du fond. Je la remonte. Elle sort de l'eau. Elle est imposante. Je me redresse. Je ne me suis pas trompé. C'est bien un fossile, un très beau fossile! Je reconnais instantanément à quoi j'ai à faire, c'est une ammonite, une pièce de belle taille, rare! Elle est entièrement métallique!... (Oui, ici les fossiles d'ammonite ne sont pas en calcaire ou calcite (carbonates de calcium) mais constitués de pyrite qui est un sulfure de fer très connu aussi parfois dénommé: or des fous...). Je frotte énergiquement la pièce à la surface de l'eau et sa beauté me convint de la qualité de ma découverte. Elle fait au jugé presque quinze centimètres de diamètre. Je la dépose délicatement au fond de mon sac et, encouragé et il faut bien le dire excité par cette découverte, je reprends mes recherches... Après avoir remonté le ru sur près de trois cent mètres, je constate que ma récolte de l'année est ma foi bonne, peut-être deux kilos d'ammonites ont été arrachées par les eaux tumultueuses cet hiver... Le printemps commence donc bien et l'envie de prospecter d'autres lieux ne me quitte plus...

 

Ainsi, quelques jours plus tard, à la faveur d'une belle journée presque estivale, nous décidâmes de nous rendre "au chevet" d'une petite mine ancestrale située sur les premiers contreforts du Morvan. Sans prétention, je commençai à gratter les déblais de l'exploitation (il fallait bien y aller avec douceur afin de ne pas traumatiser des muscles restés relativement calmes durant les mois d'hiver. Il fallait les réhabituer à des mouvement assez violents et répétitifs, des mouvements qui, l'âge venant, pouvait être source de douleurs... Bref, il fallait se dérouiller un peu avant de passer aux choses sérieuses...).

Très vite néanmoins les roches et les blocs plus ou moins minéralisés passèrent entre mes mains expertes. Je scrutai la moindre face brillante signe d'une pièce pouvant être à conserver... En effet, ici, les minéraux sont très souvent masqués d'une gangue glaiseuse collante et sombre que seule l'expérience permet de reconnaitre de livrée le bon grain! Les heures passèrent comme toujours bien trop vite mais quelques jolies pièces émergèrent du chaos... L'une d'entre elle retint néanmoins toute mon attention. Il s'agissait là d'une forme particulière de barytine (sulfate de baryum BaSO4) dite "en pompon" rehaussée de cristaux d'améthyste d'un violet vif peu commun sur ce site et en général en Morvan... Ce site qui, je ne peux plus en douter aujourd'hui, n'a pas fini de nous dévoiler tous les secrets de ces fabuleuses pierres empruntes de beauté et de propriétés cachées...

   

En effet chère lectrice, cher lecteur, force est de constater que les pierres possèdent bel et bien des propriétés. Preuve en est le nombre croissant de nos clients et amis venant nous narrer les résultats pour le moins positifs de leur traitement lithothérapique...  Des témoignages édifiants sur une "thérapie" ancestrale mais oubliée par nos civilisations occidentales et qui fait l'objet d'une résurgence aujourd'hui. Et si bien des médecins sont encore septiques sur les bienfaits que peuvent apporter les pierres, force est encore ici de constater qu'une grande majorité de notre aimable clientèle trouve, elle, bien des résultats positifs à la mise en œuvre d'un litho-traitement de leurs divers maux du quotidien. Je n'en tire ici aucune règle générale mais relate un fait constaté au fil du temps et de mon expérience... Nous en reparlerons surement...

 

Les jours devenant désormais plus long, plus chauds et nous l'espérons plus beaux, d'autres envies de prospections nous titillent l'esprit. Elles ne manqueront pas de nous faire arpenter bientôt cette nature sauvage que nous aimons tant et qui est toujours pour nous une intarissable source d'émerveillement.

 

A suivre... Erphy 07.04.2019

Partager cet article

Repost0

commentaires